You are currently viewing La Loi du Sanctuaire : genèse et présentation
Crédit image : https://gulfstream.fr

La Loi du Sanctuaire : genèse et présentation

Il est ici, il est là ! Mon premier roman sort ce matin chez Gulf stream éditeur, paré d’une magnifique couverture signée O’lee. C’est l’occasion pour moi de vous en parler un peu…

Sa genèse, en quelques mots

L’histoire de La Loi du Sanctuaire remonte à novembre 2017, alors que je venais de boucler mon NaNoWriMo sur un autre texte (parce que oui, c’est mon premier roman publié, mais pas le premier écrit). Je voulais construire quelque chose autour d’un mensonge, en entremêlant magie, prophéties et dragons.

J’ai donc jeté des idées en vrac dans un document. Très vite, ce sont devenus plusieurs documents, parce que je me suis fait plaisir en ajoutant des interactions entre tout ça. Les fonctionnements étaient parfaitement cohérents (déformation professionnelle oblige), mais dans mon enthousiasme, je suis partie un peu loin et il a fallu simplifier…

Une fois mon système de magie en place, je me suis attaquée aux personnages et à la construction du monde, en continuant d’accumuler des notes en vrac. Petit à petit, l’intrigue a pris forme.

En septembre 2018, je me sentais fin prête (ou du moins assez pour lancer le premier jet, d’autant plus que Muse piaffait). Deux mois plus tard, le NaNoWriMo m’a donné un coup d’accélérateur. La rédaction m’a quand même occupée jusqu’en mars 2019. Bébé roman pesait alors 693 592 signes espaces comprises, il a ensuite maigri lors des corrections (et fait maintenant autour de 580k signes).

Parlant de corrections, elles m’ont pris plus d’un an : j’ai d’abord corrigé seule, puis demandé l’avis de plusieurs alpha-lecteurs. Tout cela m’a occupée jusqu’en juillet 2020, où je me suis enfin sentie satisfaite du texte. Un envoi à des éditeurs plus tard, j’ai sagement attendu les réponses, jusqu’au « oui » de Gulf stream éditeur en mai 2021. Le début d’une chouette collaboration !

Oui, d’accord, mais de quoi ça parle ?

C’est un roman de fantasy médiévale pour 15 ans et plus, en tome unique (il n’est pas prévu de suite). La quatrième de couverture vous le vendra mieux que moi :

Le Sanctuaire de Sarano est intouchable. En vendant des prophéties aux puissants de tous les horizons, la supérieure Tinavia impose inéluctablement son influence. Alors quand Élyne, une oracle, apprend qu’elle a été manipulée et exploitée pour ses dons, elle n’a d’autres choix que de disparaître. Sous la protection inattendue de dragons, elle fuit jusqu’au campement du lieutenant Darel, qu’elle convainc de la perversité de Tinavia. Problème : le jeune homme dispose de pouvoirs magiques annihilant le potentiel prophétique de l’oracle… Au mépris du danger, les deux jeunes gens enquêtent sur les manigances du Sanctuaire. La vérité est en mesure de bouleverser le cours de la guerre des royaumes, mais exposer des preuves pourrait bien leur coûter la vie.

En résumé : une intrigue essentiellement politique, narrée à travers l’alternance de deux points de vue. Et il y a des dragons !

Si ce dernier point ne suffit pas à vous convaincre, le chouette article de blog de Marie le fera peut-être. À moins que vous préfériez vous mettre dans l’ambiance avec une chouette vidéo, par exemple celle-ci ou celle-là. Enfin, vous trouverez une description plus complète du roman sur le site web de l’éditeur, avec la possibilité de lire en ligne le premier chapitre.

Voilà, il ne vous reste plus d’excuse pour ne pas foncer dévaliser la librairie la plus proche. Bonne lecture !

Laisser un commentaire